• Coeur en lambeaux...

     

     

     

     

    Cœur en lambeaux

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 

     

     

     

    Poète! Admirablement tu joues des mots.


    Et moi?! Pauvre de moi! Si homme! Tant du vécu que des maux;
    Vagabond de l'amour, le coeur en lambeaux,
    Priant nuit et jour, sans toi, si mal dans ma peau.

    Toi?! Tu me trouves bon, peut-être même..., beau.
    Toi! Véritable, sincère, un peu magicienne,
    Vois! ma main tâtonnant dans la nuit.., espérant la tienne.

    Dieu! Comme je la voudrais être mienne!!

    Tu es là! Douce, avenante, aimante, caressante!
    Tu es là..! Tremblotante, vulnérable mais confiante et croyante.

    Mon pauvre coeur! Te voilà reparti!
    Qu'elles sont vides et froides les longues nuits de ta nuit!

    Dieu du temps! Fait que Ta Volonté soit,
    Demain sera ce que tu as prévu pour moi.

    Je m'incline, me prosterne et toujours en toi j'ai foi!
    Puis-je espérer meilleure secours que celui venant de Toi?


    Humble, moi l'avide soupirant, assoiffé d'éternel.
    Cheminant sur la route, sans cesse cherchant le Ciel.
    Ton Amour est partout.., je le vois en elle.

    Ecoute ma voix! Entends ma prière!

    Je t'en prie! Protége-la! Prend-la sous ton aile!
    De son coeur et son âme, enlèves toutes les séquelles,
    Des misères de sa vie car.., même si je ne connais rien d'elle,

     je le sais, je le sens.., elle est belle!

    000432

    <script type=text/javascript> WEBO_ZONE=7; WEBO_PAGE=1; webogold_ok=0;</script> <script src="http://script.weborama.fr/gold.js" type=text/javascript></script> <script type=text/javascript> if(webogold_ok==1){webogold_zpi(WEBO_ZONE,WEBO_PAGE,333498);}</script>

  • Commentaires

    1
    Pev poeme
    Mardi 27 Novembre 2007 à 13:24
    Pourquoi m?r toujours le sentiment "faillible", souvent pas m? instinctif (car je crois en l'instinct: conscience ancienne ancr?dans la chair) avec la foi qui est passage pass?u pr?nt de la foudre...l'homme souffre et souffrira, c'est sa condition de prise de conscience (les imb?les sont assez heureux...g?ralement) ? je n'y trouve pas de lien absolument direct.
    2
    Zitouna
    Mercredi 28 Novembre 2007 à 02:47
    C'est juste! Je n'en vois pas forc?nt non plus!
    ?re faillible, c'est l'expression de la foi dans son absence ou sa faiblesse! Elle vacille au gr?e nos errances, de nos doutes et de nos interrogations. Elle se joue de nos prises de conscience, nous abandonne (crois-t-on) et revient encore plus fort, nous surprend et ?anle nos fondations. Elle est en nous ce perp?el souvenir que l'on oublie ?a premi? occasion, ?'heure de la faiblesse et aux moments de d?esse! Je crois que la flamme de la foi ne peut s'allumer et briller de mille feux que si toutes les larmes de notre coeur se sont exprim?. Vuln?ble! Faillible! Bien s?Tel est le l?e l'humain! Comment l'?air peut-il p?trer l'armure que constitue notre ego?! Les egos les plus "gros" sont certainement ceux qui se pensent les moins faillibles; Pour ma part, je les crois ?e surtout les moins "?ill?. Permettre ?'?air de nous toucher, ?a gr? de nous toucher.., c'est accepter la souffrance d'?e s?r?e la Source tout en restant totalement soumis ?a Volont?quelques soeint nos d?ves dues ?otre humanit?
    ?re?! C'est ?e faillible sur ce plan d'existence, aussi illusoire qu'??re, quoique en synchronicit?vec la nature m? de l'?e terrestre (et c'est ainsi que cela doit-? selon moi)! Avoir la foi c'est ?e conscient de l'infaillibilit?e ce qui, en nous, est "C?ste", tout en acceptant de vivre pleinement notre vuln?bilit?'?e terrestre. Si la foi ?it inn? vraie, inn?anlable..., l'humain et le Divin ne seraient plus s?r? Il ne subsisterait aucune dualit?uant ?'essence. O?e le regard se porterait, il ne rencontrerait que l'Unicit? Pour cela, le premi? pierre ?oser est un "d?t de foi". Ensuite?! Il y a les degr?! Ainsi les humains sont diff?nci? Mais..., rendus l? Qui conna?la v?t? Et je dis bien "conna?e" et non pas.., "savoir"! Avec mes salutations et mes remerciements pour la question qui fut soulev?
    3
    denis86
    Vendredi 30 Avril 2010 à 14:59
    très joli poème bravo Denis !!!
    4
    denis86
    Vendredi 30 Avril 2010 à 14:59
    très joli poème bravo Denis !!!
    5
    Ziatouna Profil de Ziatouna
    Dimanche 9 Mai 2010 à 06:43
    Merci!

    Tu le sais Denis! Les mots, comme l'inspiration, nous viennent..!

    Ils sont une bénédiction; une faveur qui nous est faite!

    Une offrande du Créateur aux crées.

    Ils n'appartiennent à personne et, en même temps, à tous car issus de cet Océan infini de la Connaissance à partir duquel chaque être a été crée.



    L'Amour et la foi sont "la clé" qui permet aux miracles de s'accomplir à travers l'être le plus humble. Ce poème, tel le sanglot langoureux de l'amant assoiffé, est un cri d'Amour voilé de Foi.



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :